Une matinée au Monastère Santa Catalina

Publié le par Moustikus

     Après le monastère Sainte Catherine dans le Sinaï en Egypte, voici celui d'Arequipa au Pérou!
Fondé au XVIème siècle et véritable ville au coeur de la ville, je me devais de visiter ce lieu incontournable d'Arequipa. Alors on est parties, Anne, Alexa et moi, un beau matin ensoleillé comme nous en avons tant (niark!), et nous y voici...



    Le monastère est composé de plusieurs rues et cloîtres. Une fois entrées, les soeurs ne pouvaient plus jamais en sortir, même mortes (elles étaient enterrées dans le monastère et la famille recevait au mieux un portrait de la soeur une fois décédée, super joyeux). Elles pouvaient communiquer avec leurs proches une fois par mois, à travers un double grillage en bois... Ca nous mit dans l'ambiance, et le premier cloître que nous allions visiter n'allait pas arranger les choses... 

DSCN3083.JPG
     Ce cloître est celui des novices, des jeunes filles qui apprennent la vie de soeur. Elles y restaient minimum 1 an, plus si elles entraient jeunes au monastère. On pouvait en effet y entrer dès l'âge de 12 ans, et dans ce cas elles y restaient alors 4 ans. Mais qu'y a t'il de si horrible à propos de ce cloître?? Et bien il n'y avait que 7 cellules, soit 7 jeunes filles maxi, et ces dernières y restaient cloîtrées SAUF 10 minutes par jour où elles avaient le droit de sortir de leur chambre pour prendre le soleil dans cette cour. Le reste du temps, elles restaient isolées chacune dans leur chambre, à recevoir des professeurs pour les instruire, et à recevoir leur nourriture via une trappe, charmant... Et les peintures religieuses décoratives sont uniquement dans les tons bruns, noirs, gris, à se taper la tête contre les murs...
     A l'époque, c'étaient les jeunes filles de bonne famille qui étaient admises ici. En effet, une dot assez conséquente était demandée à l'arrivée au monastère, pour couvrir tous les frais et assurer le fonctionnement du monastère. La tradition voulait que la première fille à naître soit plus tard mariée à un homme scandaleusement plus vieux qu'elle (du genre 40 ans de différence d'âge) et que la seconde soit envoyée au couvent. Finalement, à choisir... :-S 

    Bref, après leurs 16 ans et leur année minimum dans ce cloître, elles pouvaient ensuite se balader dans tout le monastère et avoir un appartement privé avec esclave pour les servir, c'est du propre!

C'est parti pour la balade!



DSCN3099.JPG
DSCN3125.JPG
(ci-dessus, une des rues du monastère; on voit au fond le Chachani, une des montagnes visible depuis notre appart)

DSCN3102.JPG
DSCN3106.JPG
   Voici une courte série "pots de fleurs"... :-P

DSCN3096.JPG

































































Une petite photo de groupe...

SANY0032.jpg
... et une photo craquage

DSCN3112.JPG
PS: Des soeurs vivent encore au monastère et sont au nombre de 25 environ. On peut y entrer à partir de 18 ans, avis aux intéressées... :-P

Publié dans voyages Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Pas tip top en effet les débuts de cette vie monacale...:-(( Il y a vraiment de quoi fuir la ( ou les) première(s) année(s) de noviciat ... Puis, on ne sait pourquoi, on passe alors sans transition des couleurs déprimantes du brun-noir-gris, aux écatantes couleurs de la vie dans ce même monastère !!! On aurait bien envie de flâner comme toi dans ces ruelles gorgées de soleil et de couleurs vives et où l'espagne semble tout d'un coup si proche... le cadrage de tes photos y est pour beaucoup ;-)) Bravo!