Retour en arrière: le 10 août: 3ème & dernier jour dans le désert d'Uyuni!

Publié le par Moustikus

     Après une nuit bien fraîche près de la Laguna Colarada, nous étions tous debouts et prêts bien avant le lever du soleil, comme nous l'avait demandé notre chauffeur, notre chauffeur qui semble avoir oublié ce "détail" et que nous attendons sans savoir où il dort!  Nous devions partir très tôt pour arriver avant le flot de touristes, c'est loupé! Il nous a fait le coup de la panne de réveil et nous partons quand le soleil se lève...

      Après pas mal de route, nous arrivons à un paysage lunaire de geysers, bien différents de ceux que j'avais vu au Chili. Le paysage est plus torturé, l'air bien chargé en souffre, et les cratères remplis de boue.

SANY0001.JPG
SANY0447.JPG




      Puis nous nous sommes dirigés vers la Laguna Verde, à plus de 4500m d'altitude! Petit coin de paradis avant l'arrivée du Paris-Dakar (comprenez la venue de dizaines de pick-ups semblables au nôtre, remplis de touristes). Derrière ce volcan dont vous reconnaîtrez peut-être la forme, San Pedro de Atacama au Chili.


DSC07977.JPG




      Puis on a fait un tour par des bassins d'eau thermale et à nouveau par la Laguna Colorada. Notre chauffeur nous dégote un coin de rêve pour déjeuner, avec une rivière gelée et des ânes.

Bolivie-011.jpg
     Bon, peu de temps après, ce sont au moins 4 véhicules qui ont eu la même idée et qui sont venus se garer juste à-côté de nous... comme si le désert n'était pas assez grand pour tout le monde!!

      Après le déjeuner nous filons vers ce que certains appellent le "désert de Dali", à cause de la forme des roches. Lorsque nous y arrivons, il y a encore beaucoup beaucoup de vent, comme en atteste cette photo:

DSC07897.JPG

       A cet endroit, nous découvrons le fameux "arbre de pierre":

DSC02134.JPG


      Ensuite, après pas mal de route, nous arrivons à la Vallée des Pierres, de grands rochers au milieu de nulle part.


      Et puis ce fut l'heure de repartir vers Uyuni, fin de la boucle. On est un peu chauds sur le timing sachant qu'on a un bus à prendre le soir-même pour nous ramener à La Paz et qu'on est partis en retard ce matin. Et forcément, ce qui devait arriver arriva: on a crevé!! Aaaaaaaah!! Panique à bord: "on est foutus", "c'est mort, on l'aura jamais!" et j'en passe. Les gars s'occupent de changer la roue mais la roue de secours a pas l'air beaucoup mieux, faut que ça tienne! Et c'est reparti à toute valdringue, et grâce à notre super chauffeur on l'aura eu notre bus!

      La suite de l'histoire c'est notre arrivée à La Paz le lendemain matin pour un départ quasi immédiat vers le Pérou. On voulait s'arrêter voir des ruines conseillées par Bruno et pas chères; et bien ça a décuplé de prix alors ça sera sans nous, Chau!! ("tchao" en espagnol) Sur la route de Puno, on est tombé sur un accident entre deux combis (mini-bus), pas joli joli du tout, y'avait l'air d'y avoir quelques morts et pas mal de blessés. On embarque un employé d'un des combis (on était en taxi) et on file vers Puno chercher des secours car personne n'avait de téléphone portable et les premiers secours étaient donc à une demie-heure de là. L'employé nous raconte que le chauffeur du combi responsable de l'accident a pris la fuite, scénario classique apparemment, mais qui fait froid dans le dos. Cette tâche effectuée, nous prenons le bus vers Arequipa et terminons notre voyage, de magnifiques souvenirs en tête (si ce n'est le dernier épisode bien sûr).

Publié dans voyages Bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article